L'application multi-supports pour vous faire vivre l'expérience

SITE WEB - TABLETTE - SMARTPHONE

Bureaux

Centre National du Chèque Emploi Service Universel (CNCESU)Atelier d'Architecture Michel Rémon & Associés

Le Centre National du Chèque Emploi Service Universel est un bâtiment tertiaire implanté dans le quartier dynamique de Châteaucreux.

Description

Quatre orientations

Il a fallu s’adapter à une typographie bien particulière, un terrain en pente près de la gare Châteucreux. Par conséquent, le bâtiment est donc composé de deux rez-de-chaussée. Lorsque j’arrive sur le site, je constate que chaque façade a été travaillée de manière distincte en fonction de l’orientation du soleil. 

 

J’aperçois depuis la rue un patio ombragé au premier niveau dédié aux employés et utilisé comme un espace de respiration et de détente. C’est un lieu de rencontres particulièrement soigné par l’architecte pour qui la vie collective est capitale dans un lieu de travail.

 

Le Saviez-Vous ? Les aménagements intérieurs sont particulièrement soignés et marqués par un choix de coloris particulièrement acidulés qui inspire une véritable dynamique au bâtiment.

 

Galerie

  • cncesu_1920x1080_3.png
  • cncesu_1920x1080_5.png
  • cncesu_1920x1080_7.png
  • cncesu_1920x1080_9.png
  • Architecte : Michel Rémon
  • Maître d'ouvrage : URSSAF de Saint-Etienne
  • Statut du projet : Achevé
  • Date de livraison : 2012
  • Coût des travaux : 12.5 M €
  • Mise en lumière : Non
  • Visitable : Non

Le Regard de l'Architecte

Texte produit par l'atelier Michel Rémon & Associés

 

Compact, modulable, le nouveau bâtiment HQE et BBC Effinergie du Centre national du Chèque Emploi service universel (CESU) - affilié à l’URSSAF de la Loire - est exemplaire sur le plan énergétique. Il est le fruit d’une collaboration rare entre le promoteur (Cirmad Grand Sud), l’entrepreneur (GFC Construction) et le concepteur Michel Rémon. Leurs réflexions conjuguées ont remporté le concours lancé par le maître d’ouvrage grâce à une offre globale aussi ergonomique qu’économique. 

« J’ai conçu ce bâtiment, avec son patio central pour la détente et ses bureaux donnant tous sur la façade extérieure, pour qu’il soit facilitateur de vie collective, revendique Michel Rémon. Son isolation thermique et acoustique, sa lumière naturelle jusque dans les escaliers, sont des éléments de confort retrouvés pour les 200 personnes qui traitent 1,6 million de courriers par an ou qui répondent toute la journée au public par téléphone ».

La façade principale, au nord, ne nécessite pas de protection solaire extérieure et s’attribue ainsi la noblesse d’un grand plan lisse, alternant pleins et vides. Sur sa droite, l’entrée du personnel se signale avec une élégante sous-face orange. À sa gauche, le large hall d’accueil du public « soulève » la ligne blanche ceinturant la face nord du bâtiment pour laisser place à de grands vitrages verticaux. À cette peau extérieure s’ajoute la végétalisation des façades sud et ouest. Des treillages - posés à 1 mètre du mur pour faciliter leur entretien - servent de support à des plantes grimpantes. Les feuilles caduques donnent l’ombre nécessaire en été et tombent en hiver, laissant passer la lumière... Ainsi, chaque façade dialogue avec l’ordre cosmique et avec l’ordre urbain du nouveau quartier.
« Les plans ont été conçus pour offrir une grande modularité au bâtiment. Une vie future le consacrant à d'autres usages est envisageable : chaque niveau peut être recomposé de manière classique, avec une circulation centrale de 1,50 m et des bureaux de part et d’autre de 5,50 m de profondeur »

Partenaires

Bâtiments similaires