L'application multi-supports pour vous faire vivre l'expérience

SITE WEB - TABLETTE - SMARTPHONE

Habitation

Chais BacalanFrançois Leclercq Architectes et Urbanistes

Ici, l’enjeu était de taille : transformer un ancien chai en une formidable réhabilitation contemporaine pouvant accueillir des logements.

Description

J’arrive sur le site à pied, la voiture est ici prohibée. Le parking est d’ailleurs soustrait de la vue des passants,  engloutit au sous-sol, on le distingue à peine.

 

Ce bâtiment m’intrigue car il ne ressemble à aucun autre autour de lui. De petite taille, très bas au sol, élevé de seulement quelques étages avec un toit pentu, il est très répétitif, linéaire.  Au-dessus, comme un habillage, se posent en lévitation des constructions contemporaines en forme de cube.

 

Les grandes portes des chais ont été remplacées par des emplacements en béton pouvant accueillir désormais les ouvertures d’une fenêtre ou d’une chambre. Des terrasses en bois ont été ajoutées sur l’une des façades, offrant ainsi un joli espace extérieur à vivre pour chaque logement.

 

La pierre blanche si emblématique de la région bordelaise a été conservée contrastant ainsi avec la modernité des surélévations.

 

Le Saviez-Vous ? Les Chais Bacalan est un vestige historique construit sous Napoléon III pour accueillir à l’époque les écuries de la garde impériale.  

Galerie

  • chais_1920x1080-1.jpg
  • chais_1920x1080-2.jpg
  • chais_1920x1080-3.jpg
  • chais_1920x1080-4.jpg
  • Architecte : Alexandre Sfintesco
  • Maître d'ouvrage : Nexity Apollonia
  • Statut du projet : Achevé
  • Surface : 19500m²
  • Date de livraison : 2012
  • Coût des travaux : 23 M € HT
  • Mise en lumière : Non
  • Matériaux principaux :

    Béton, bois et pierre 

  • Visitable : Non

Le Regard de l'Architecte

Texte produit par l'agence François Leclercq Architectes et Urbanistes

Le quartier de Bacalan se renouvelle. L’arrivée prochaine du tramway en est un exemple probant. Le projet que nous proposons participe de cette mutation progressive. Il s’agit de profiter du patrimoine industriel en place pour y injecter des lieux de vie nouveaux tout en conservant intact l’esprit du quartier. La parcelle sur lequel il s’inscrit est située entre la rue Achard et la cité Pourmann. La société Cordier-Mestrezat y a aménagé son siège. Pour l’instant, le site est dédié principalement au stockage et à l’activité tertiaire inhérente à l’entreprise. Cette dernière souhaite conserver en l’état son siège social tout en déplaçant le stockage de vin en dehors des zones habitées. Le projet propose donc de diviser la parcelle et de créer ainsi deux parties aux vocations distinctes : l’une concernant l’activité tertiaire préexistante et l’autre concernant le logement sur laquelle nous intervenons. Les dimensions et la typicité du site nous ont guidé dans le choix de conserver l’architecture des chais, la considérant comme identitaire de la ville de Bordeaux et constituant une opportunité intéressante.

Bâtiments similaires