L'application multi-supports pour vous faire vivre l'expérience

SITE WEB - TABLETTE - SMARTPHONE

Habitation

Docks MalrauxHeintz-Kehr Architectes

Les Docks Malraux résultent d’un programme ambitieux. Ils accueillent désormais des logements en résidence, une école de journalisme, des restaurants et un lieu culturel : le Shadok.

Description

D'un dock à l'autre

Installée depuis des décennies sur cette surface contrainte entre « deux-rives » du Rhin, l’ancienne usine d’armement Siegmuller a fait l’objet d’une réhabilitation contemporaine prometteuse. 

 

De la structure d’origine, je distingue encore la brique rouge si typique du patrimoine industriel du XXe siècle. Les fondations ont été conservées mais un immense volume noir métallique est venu se poser sur son toit. C’est tout l’originalité du bâtiment. 

 

Il a fallu alléger le poids de cette super structure en ancien qui repose sur le toit de l’ancienne usine. La masse a été découpée afin d’offrir aux habitants de larges loggias. Cette partie est destinée aux logements qui disposent d’une vue imprenable sur la ville.

 

Le Saviez-Vous ? Les contraintes structurelles du bâtiment d’origine ont imposé ces escaliers d’évacuation en acier à l’extérieur du bâtiment. 

Galerie

  • dock_malraux_1920x1080-17.png
  • dock_malraux_1920x1080-16.png
  • dock_malraux_1920x1080-19.png
  • dock_malraux_1920x1080-18.png
  • Architecte : Georges Heintz
  • Maître d'ouvrage : Icade
  • Statut du projet : Achevé
  • Surface : 11600m²
  • Date de livraison : 2014
  • Coût des travaux : 16.5 M €
  • Mise en lumière : Oui
  • Matériaux principaux :

    Acier, verre

  • Visitable : Partiellement

Le regard de l'Architecte

Texte produit par l'agence Heintz-Kehr Architecture

 

Le Cabinet d’Architecture et d’Urbanisme Heintz-Kehr & associés a été déclaré, en décembre 2010, avec un groupement d’investisseurs et d’exploitants, lauréat de la consultation sur l’ensemble du quartier Malraux, prévoyant la réalisation de 3 lots (dont une tour de 110m) et l’aménagement des bassins.  
Dès cette consultation, les architectes ont souhaité la conservation de ce patrimoine cher aux Strasbourgeois, notamment en ce qui concerne l’entrepôt Seegmuller. La vocation de stockage de l’édifice existant, avec sa robuste ossature de béton armé (trame de 4.50x4.50 surdimensionnée pour une surcharge potentielle de 2000kg/m²) a permis de remplacer l’ancienne toiture en tuiles par une superstructure métallique de 3 niveaux choisie pour sa légèreté. 
Cet exosquelette en métal, s’inspire de la rhétorique portuaire du lieu, en réinterprétant de manière contemporaine la trame et la modénature de l’existant. Dans une logique d’épure quasi-Miesienne, où ce bâtiment n’a que la peau (de verre) et les os (d’acier) face au privilège du site. 
L’important porte-à-faux (14m) côté ouest, structuré par ses 6 poutres treillis – type vierendeel - de 30m de long et 9m de haut et 20 tonnes chacune, abrite la piazza centrale de la darse et du nouveau « pulsar » urbain..
E la nave va… les jeux aquatiques de reflets en sous-face se mêlant au ballet des catadioptres en mouvement des quais environnants. 

Bâtiments similaires