L'application multi-supports pour vous faire vivre l'expérience

SITE WEB - TABLETTE - SMARTPHONE

Habitation

InoxiaRousselle Architecte

Un programme de logements à l'architecture décalée

Description

A chaque terrasse son rayon de soleil

Au bout du Mail Pablo Picasso, en tournant dans la rue Nina Simone, j’aperçois un étrange bâtiment dont l’architecture semble totalement déconstruite. De larges balcons sont empilés les uns sur les autres de manière aléatoire et donnent à la tour Inoxia un aspect irrégulier, insolite. Les matériaux m’interpellent immédiatement : le métal est omniprésent et réfléchit la lumière. Le contraste entre le noir, le doré et le chromé du métal est particulièrement surprenant. Mais au-delà de l’apparence industrielle du bâtiment, je vois surgir ici et là des arbres comme voulant s’échapper des balcons.

 

Le Saviez-vous ? Certains balcons ont été pré-végétalisés afin de donner envie aux habitants de cultiver leur propre jardinet.

Galerie

  • inoxia_1920x1080-4.jpg
  • inoxia_1920x1080-2.jpg
  • inoxia_1920x1080-6.jpg
  • inoxia_1920x1080-1.jpg
  • Architecte : Christophe Rousselle
  • Maître d'ouvrage : Nantes Habitat
  • Statut du projet : Achevé
  • Surface : 5800m²
  • Date de livraison : 2016
  • Coût des travaux : 8 M €
  • Mise en lumière : Non

Le Regard de l'Architecte

Texte produit par l'agence Christophe Rousselle architecte

 

Situé au cœur du nouvel éco-quartier de la gare de Nantes, ce projet issu des travaux conceptuels de l’agence, prend la mesure d’un site pour appuyer l’idée que la densité peut être un modèle durable pour la ville.

Depuis le lointain, l’émergence du bâtiment principal, créée par des décalages de volumes, procure un empilement unique, une silhouette svelte et légère aux mille reflets.

Ces variations d’étages renforcent la qualité intrinsèque de chaque logement, contribuant à donner l’impression d’habiter au dernier étage, ceci dès les premiers niveaux.

De grandes jardinières amovibles agrémentent chaque espace extérieur d’un arbre en pot. Le cœur d’ilot, largement planté, avec des parties en pleine terre, constitue un cadre autour duquel les bâtiments s’ouvrent largement. Chaque volume semble ainsi flotter sur la végétation qui l’entoure.

A l’angle nord-ouest, un bâtiment isolé possède une architecture plus stricte, dont les volumes cubiques donnent des façades abstraites, des aplats en mono-matière, entre or-cuivré d’un côté et de grands linéaires de garde-corps totalement vitré de l’autre, pour créer une volumétrie complémentaire ponctuant l’ilot.

Partenaires

Bâtiments similaires