L'application multi-supports pour vous faire vivre l'expérience

SITE WEB - TABLETTE - SMARTPHONE

Equipement public

La Cité du VinXTU Architectes

Des lignes douces, des formes ondulées, fluides et pleines de lumière, la Cité du Vin est comme une vague de la Garonne qui nous emmène au voyage.

Description

Nouvel emblème de la ville

A l’entrée du nouveau quartier des Bassins à flot, je retrouve un magnifique bâtiment « la Cité du Vin ». Je suis devant et sa forme m’intrigue beaucoup.

 

Les architectes ont pris parti du sujet, le vin. Un aliment liquide, d’où l’idée de travailler la façade comme une robe variable qui va changer suivant l’orientation du soleil avec des reflets dorés. Ces reflets dorés ont été choisis à cause de la couleur du fleuve et de la pierre bordelaise. Je trouve que cette construction ne ressemble à aucune que j’ai vu auparavant. Sa forme fluide, changeante et un peu baroque rappelle les mouvements du vin dans un verre.

 

J’entre et je vois un univers très sombre et mystérieux comme dans les caves à vin. Une fois que j’ai terminé la visite de l’exposition permanente, je prends l’ascenseur et j’arrive sur le belvédère et je suis éblouie par ce paysage. Beaucoup de lumière, ce panorama de 360° permettant de recréer le lien avec la ville, me laisse sans voix et je profite de cette vue imprenable.  

 

Le Saviez-Vous ? Les architectes se sont inspirés de la robe d’un vin blanc moelleux, liquoreux, pour concevoir ce bâtiment arrondi tout en douceur.

Galerie

  • cite_des_vins_1920x1080-1.jpg
  • cite_des_vins_1920x1080-2.jpg
  • cite_des_vins_1920x1080-3.jpg
  • cite_des_vins_1920x1080-4.jpg
  • Architectes : Anouk Legendre, Nicolas Desmazières
  • Maître d'ouvrage : Ville de Bordeaux
  • Statut du projet : Achevé
  • Surface : 12927m²
  • Date de livraison : 2016
  • Coût des travaux : 81 M € HT
  • Mise en lumière : Non
  • Matériaux principaux :

    Verre, charpente bois et vêture métallique

  • Visitable : Oui

Le Regard de l'Architecte

Texte produit par l'agence XTU Architectes

Implantée dans l’écoquartier des Bassins à Flot, La Cité du Vin s’inscrit dans la politique environnementale du quartier : un impact pensé et mesuré comme le plus faible possible. 70% des besoins énergétiques de La Cité du Vin seront ainsi couverts par les énergies vertes et locales. Les architectes ont également réfléchi à la conception bioclimatique du bâtiment. Avec des entrées d’air en points bas profitant des vents dominants et des patios, et en points hauts, évacuant la chaleur et générant un courant d’air, la ventilation du bâtiment est optimisée et permet de limiter l’usage de la climatisation. Respectueux de son environnement et de l’écosystème des berges de Garonne classé en Zone Natura 2000, les aménagements paysagers autour du bâtiment prolongeront l’écosystème des ripisylves pour rafraîchir les alentours immédiats et préserver une continuité avecla rive.

 

La Cité du Vin, par sa forme et ses courbes audacieuses, fait contrepoint au classicisme de l’architecture bordelaise. Édifice emblématique, elle abrite dans cetécrin doré une cité dans la cité, un lieu devie et d’expériences à parcourir inspiré du génie du lieu et qui célèbre le génie du vin. Le génie du lieu parce que l’on se trouve dans une courbe de la Garonne, en proue, à l’entrée des bassins à flots, entre ce qui fut un port et le début de la ville. Un lieu qui appartient aussi au fleuve. Ses courbes mêmes en sont inspirées, sa couleur, ses reflets viennent de la ville et de l’eau. Le génie du vin, comme univers culturel et sensoriel : l’architecture évoque un élément liquide en mouvement mais aussi un monde poétique où les mots du vin et des vignerons trouvent leur écho dans l’architecture, la «robe» du bâtiment, sa «charpente», sa rondeur, ses reflets, son éclat, etc.

 

Les architectes de l’agence XTU, Nicolas Desmazières et Anouk Legendre, ont imaginé un lieu évocateur empreint deréférences identitaires : vin qui tourne dans le verre, mouvement enroulé du cep de vigne, remous de la Garonne, une architecture qui évoque l’âme du vin et l’élément liquide: « une rondeur sans couture, immatérielle et sensuelle » qui s’adresse à son environnement multiple. Horizontales et verticales sont reliées par un mouvement continu et unique qui s’amorce dès le sol par une grande rampe promenade. C’est plus un mouvement qu’une forme, il se délie, se révèle en s’élevant. Il crée un évènement dans le paysage à l’échelle du pont et du fleuve.

 

Cette rondeur qui répond à la courbe de la Garonne est transcrite dans les volumes,espaces et matériaux intérieurs. La Cité du Vin est habitée par un espace majeur : le parcours permanent au deuxième étage est un voyage immersif et initiatique dans l’univers du vin. Il s’enroule autour d’un patio et offre une promenade toute en fluidité et en plénitude. Un ouvrage en bois, spectaculaire et immersif, charpente ce lieu. Il est constitué de 574 arches cintrées, toutes sur mesure, enlamellé collé.Ces arches de bois se prolongent par un mouvement ascendant dans la tour jusqu’à l’étage du belvédère par 128 épines culminant à 55 mètres. Impulsant une torsion à l’ensemble en enlaçant les différents étages, elles accompagnent le parcours du visiteur aux différents niveaux. En s’élevant dans la tour, elles deviennent visibles de l’extérieur. Cet univers de charpentes a du sens par rapport au vin : il n’y a pas de vin sans bois, les civilisations du vin sont liées aux forêts. Les espaces intérieurs emblématiques ont tous des identités spécifiques, à l’image de l’auditorium Thomas Jefferson avec son plafond en tubes de bois suspendus,du belvédère et de son plafond miroitant en bouteilles, de la salle polysensorielle immersive avec ses parois en verre cintrésérigraphiées de grands motifs évoquant le vin.

Bâtiments similaires

Ce bâtiment est visible dans les balades suivantes