L'application multi-supports pour vous faire vivre l'expérience

SITE WEB - TABLETTE - SMARTPHONE

Bureaux

La Maison de l'Avocat Forma 6

Réhabilitation et restructuration d’une ancienne halle industrielle en bureaux, salles d’exposition et de formation, crèche.

Description

Au cœur d’un territoire en pleine mutation - l’Île de Nantes - le site fait face au Palais de Justice. L’agence s’empare d’un bâtiment d’essai des ex-ateliers de construction navale, avec sa fosse profonde, son pont roulant herculéen et sa structure altière.

C’est la charpente, la structure du bâtiment conservée apparente qui a guidé son aménagement. L’architecture se développe selon un parti classique fait d’un soubassement, de parties courantes et d’un attique. Tel un phare sur l’Île de Nantes, la Maison de l’Avocat reste un repère par sa verticalité. Exprimé en transparence sur la façade principale, un vaste atrium relie et fédère les différents lieux. Le volume haut du bâtiment valorise la lumière naturelle le jour et devient signal la nuit, grâce à son enveloppe en polycarbonate translucide.

Galerie

  • maison_avocat_1_mobile_1920x1080.jpg
  • maison_avocat_2_mobile_1920x1080.jpg
  • maison_avocat_3_mobile_1920x1080.jpg
  • maison_avocat_4_mobile_1920x1080.jpg
  • Architecte : Sylvie Hoyeau
  • Maître d'ouvrage : Ordre des avocats de Nantes
  • Statut du projet : Achevé
  • Surface : 1933m²
  • Date de livraison : 01/01/2009
  • Coût des travaux : 3 138 535 €ht
  • Mise en lumière : Non
  • Matériaux principaux :

    Dampalon

  • Visitable : Non

Le regard de l'architecte

Contexte :

Face à face avec l’environnement en pleine mutation : l’île de Nantes riche par son histoire passée se transforme aujourd’hui pour faire cohabiter des lieux variés aux identités fortes dans une continuité d’espaces et d’usages.
- À l’échelle du projet, c’est face au « Mail des équipements », futur axe principal de l’île qu’il s’agissait d'offrir le statut qui convient à la maison de l’avocat.
- Face au palais de justice, édifice majeur tant par son rôle dans la cité que par sa qualité architecturale, il faut établir un dialogue avec ce bâtiment emblématique du fait de son usage.
- L'architecture industrielle de l'ancienne hall 12, au volume vertical donc repérable, doit conserver le témoignage d’une activité passée.

 

Genèse :

Face à ces accroches contextuelles importantes, le projet se construit également avec l’objectif primordial de répondre aux pratiques variées des usagers du quotidien. Qu’ils soient avocats ou utilisateurs de la crèche, mais également visiteurs ou public extérieur.

 

Volonté de départ :

Concevoir la nouvelle maison de l’avocat consiste à lever une ambiguïté inhérente au projet : investir un bâtiment à usage industriel pour y installer des bureaux ou comment conserver la mémoire d’un lieu et donner une identité forte à la future maison de l’avocat.
Le concept mis en place permet de concilier une cohérence entre une esthétique industrielle et une image contemporaine pour un nouvel usage.
Tel un phare dans l’île de Nantes, la maison de l’avocat reste un repère par sa verticalité qui aujourd’hui s’éclaire différemment aux yeux du public.

 

Objéctif de construction : 

Blanche comme le bardage d’origine, couleur en contraste fort avec le palais de justice, la nouvelle peau, un polycarbonate translucide, répond à la modernité recherchée : une architecture en mouvement.
Elle valorise la lumière naturelle le jour et devient signal la nuit. Cette matière joue entre translucidité et opacité. Elle fait vibrer l’architecture.
Donner des lieux à vivre du plus privé au plus public créer des échanges, des liens aussi bien à l’échelle du bâtiment qu’à l’échelle de l’île ou de la ville, telle est l’ambition du projet.

Partenaires

Bâtiments similaires

Ce bâtiment est visible dans les balades suivantes