L'application multi-supports pour vous faire vivre l'expérience

SITE WEB - TABLETTE - SMARTPHONE

Espace public

Le Parvis du Palais JusticeDumetier Design

Description

Le débouché de la passerelle du palais de justice arrivait coté Saint Jean sur le parking Lyon Parc Auto. Les piétons déambulaient comme ils pouvaient pour rejoindre l’entrée du Palais de Justice et le quartier Saint-Jean. Ce secteur, pourtant emblématique de la ville de Lyon, a été défiguré au milieu du XXème siècle par la construction du parking Saint-Jean et par la construction du pont Maréchal Juin dont l’accès se fait par deux bretelles.

Un sol facile

L’objectif principal de notre projet a été de trouver une continuité de sol entre la passerelle et les emmarchements du palais de justice. Nous avons proposé de recouvrir le parking d’une plaque de métal. Inclinée à 4%, cette surface, réalisée en lames d’acier corten, se présente comme le parquet d’une pièce urbaine en belvédère sur la Saône. L’été, un système de brumisation permet de rafraîchir l’atmosphère ; ce brouillard d’eau participe à la relation retrouvée entre la ville et la Saône. Coté Palais de Justice, le trottoir devient un parvis réalisé en dalles de pierres de Villebois de très grandes dimensions. Deux bassins sont aménagés de part et d’autre des emmarchements : des tables d’eau qui permettent aux passants de s’assoir dans un endroit frais, avec en fond sonore le bruit léger de l’eau qui coule. Installée face au Palais de Justice, en porte-à-faux au-dessus de la Saône, la statue néoclassique de Elgreem et Dragset (l’homme qui se porte lui-même), donne toute sa dimension à ce nouvel espace public. Dans le sens longitudinal entre le pont Bonaparte et le pont Maréchal Juin, le profil du quai a été redessiné pour trouver des trottoirs continus, une piste cyclable à double sens et deux voies de circulation. Les stationnements ont été supprimés. Le long des immeubles, des emmarchements en pierre naturelle permettent de gérer les différences de niveaux entre les seuils des commerces et le trottoir.

Galerie

  • parvis_1_mobile_1920x1080.jpg
  • parvis_2_mobile_1920x1080.jpg
  • parvis_3_mobile_1920x1080.jpg
  • parvis_4_mobile_1920x1080.jpg
  • Architecte : Bruno Dumetier
  • Maître d'ouvrage : DGDU Direction de l'Aménagement Grand Lyon
  • Statut du projet : Achevé
  • Surface : 15000m²
  • Date de livraison : 01/09/2013
  • Coût des travaux : 3,5 M€
  • Mise en lumière : Oui Laurent Fachard (LEA)
  • Matériaux principaux :

    Acier Cortem Pierre

  • Visitable : Oui

Le regard de l'architecte

Le débouché de la passerelle du palais de justice arrivait coté Saint Jean sur le parking Lyon Parc Auto. Les piétons déambulaient comme ils pouvaient pour rejoindre l’entrée du Palais de Justice et le quartier Saint-Jean. Ce secteur, pourtant emblématique de la ville de Lyon, a été défiguré au milieu du XXème siècle par la construction du parking Saint-Jean et par la construction du pont Maréchal Juin dont l’accès se fait par deux bretelles.

Un sol facile
L’objectif principal de notre projet a été de trouver une continuité de sol entre la passerelle et les emmarchements du palais de justice. Nous avons proposé de recouvrir le parking d’une plaque de métal. Inclinée à 4%, cette surface, réalisée en lames d’acier corten, se présente comme le parquet d’une pièce urbaine en belvédère sur la Saône. L’été, un système de brumisation permet de rafraîchir l’atmosphère ; ce brouillard d’eau participe à la relation retrouvée entre la ville et la Saône. Coté Palais de Justice, le trottoir devient un parvis réalisé en dalles de pierres de Villebois de très grandes dimensions. Deux bassins sont aménagés de part et d’autre des emmarchements : des tables d’eau qui permettent aux passants de s’assoir dans un endroit frais, avec en fond sonore le bruit léger de l’eau qui coule. Installée face au Palais de Justice, en porte-à-faux au-dessus de la Saône, la statue néoclassique de Elgreem et Dragset (l’homme qui se porte lui-même), donne toute sa dimension à ce nouvel espace public. Dans le sens longitudinal entre le pont Bonaparte et le pont Maréchal Juin, le profil du quai a été redessiné pour trouver des trottoirs continus, une piste cyclable à double sens et deux voies de circulation. Les stationnements ont été supprimés. Le long des immeubles, des emmarchements en pierre naturelle permettent de gérer les différences de niveaux entre les seuils des commerces et le trottoir.

Partenaires

Bâtiments similaires