L'application multi-supports pour vous faire vivre l'expérience

SITE WEB - TABLETTE - SMARTPHONE

Bureaux

Loire-Atlantique DéveloppementForma 6

Sa forme et sa présence lui donne une identité forte participant au jeu d'innovations architecturales. 

Description

Je découvre avec intérêt le bâtiment de Loire Atlantique Développement (LAD) entre la ville et la zone industrielle de Nantes. Sa forme géométrique le lie à son environnement, l'espace est distribué  grâce aux lignes brisées. Entouré par un ensemble de bâtiments et de bureaux déjà existants, la structure trouve son originalité dans la cinquième façade qui est entièrement végétalisée.

 

J'aperçois ensuite le hall, qui s'élève sur 5 niveaux, et où se trouve le centre de documentation et la salle d'exposition. Il est évident que le hall est le centre de la structure, comme une rue verticale. La façade de l'entrée est orientée vers le Sud, ce qui permet de réguler les apports solaires. 

L'environnement spatiale est organisée de façon simple et fonctionnelle, la circulation et l'organisation est facile.

 

J'aime particulièrement l'originalité du revêtement, l'architecte a choisi le chaume. En plus d'isoler et de protéger le bâtiment, cela rajoute un élément singulier à l'édifice puisque ce matériaux est généralement utilisé pour les toitures.

En opposition, l'intérieur est entièrement en béton laissé apparent, ce qui ajoute une ambiance générale et un confort thermique au bâtiment.

 

Je souligne aussi la luminosité de l'édifice, la lumière pénètre au coeur de la structure bétonnée, ce qui me laisse en admiration devant l'originalité et l'efficacité de cette construction.

 

Galerie

  • loire_atlanthique_1_mobile_1920x1080_copie.jpg
  • loire_atlanthique_2_mobile_1920x1080.jpg
  • loire_atlanthique_3_mobile_1920x1080.jpg
  • loire_atlanthique_4_mobile_1920x1080.jpg
  • Maître d'ouvrage : Conseil Général de Loire Atlantique
  • Statut du projet : Achevé
  • Surface : 3133m²
  • Date de livraison : 09/01/2015
  • Mise en lumière : Non
  • Matériaux principaux :

    Béton, verre, chaume, façades bardées en chaume

  • Visitable : Non

ENVIRONNEMENT ET REPERES URBAINS :

Le bâtiment de LOIRE ATLANTIQUE DEVELOPPEMENT (LAD) vient s'implanter dans un territoire bicéphale, urbain et industriel, dont elle amorce le lieu, entre neuf et ancien, alignements et ruptures, minéral et végétal. L'environnement proche du site est marqué par des éléments forts qui interférent sur le traitement : la Place de la République, la cheminée de l'usine BEGHIN SAY en fond de perspective et la Loire, omniprésente.

Sa forme et sa présence lui donne une identité forte participant au jeu d’innovations architecturales de ce territoire.

 

COMPOSITION ET VOLUMETRIE :

Ce bâtiment se décompose en trois parties :

- un rez-de-chaussée vitré, transparent. Il vient abriter un centre de documentation ainsi qu'un hall d'exposition, ouverts au public. Il donne au nord sur un petit patio. La transparence et les reflets du vitrage créent des relations entre espace intérieur et environnement extérieur. Par son Rez-de-chaussée, cet édifice s’ouvre largement sur le quartier et participe de son animation.

- un élément signal en R+5, à l'angle de la rue Julien Grolleau et du boulevard de l'Estuaire abrite des bureaux et des salles de réunions.

L’ensemble de ce volume est isolé par l’extérieur puis revêtu de chaume. Les percements de ce volume sont tous identiques : des châssis avec allèges vitrées de 1.07m par 2.70m placés de manière aléatoire.

- un élément bas en R+1, vient rattraper la rue de la Candiserie et ses constructions plus basses. De faible hauteur, il permet ainsi de préserver la qualité d'usage actuelle des jardins et de conserver la pénétration de la lumière en minimisant l'ombre portée sur le parcellaire voisin. Il est également revêtu de chaume, sauf sur sa partie basse au sud en contact avec l'espace public, traité en béton matricé.

La particularité de la parcelle et les règles urbaines qui lui sont liées ont généré la composition du projet.

Son positionnement urbain sur trois voies et la Place de la République signe son appartenance à des échelles urbaines différenciées dont elle tente, par les retraits, les pliages et les variations volumétriques, une accroche respectueuse. Les services se superposent verticalement dans un volume simple et haut, signal urbain, dont le décalage Place de la République répond à celui du collège Aristide Briand et dont le traitement sur socle reprend le principe de quelques projets de l'Ile de Nantes.

Les pliages du socle permettent de répondre à la loi des volumes ainsi qu'au respect des règles aux limites séparatives. Le cœur d'îlot vert est laissé perceptible comme une trace du passé. La façade rez-de-chaussée, vitrine sur la ville, laisse transparaître le jardin intérieur.

 

MATERIAUX :

Le chaume utilisé en bardage extérieur. La proximité de la Loire et l'allégorie du jardin/socle ont conduit à envisager l'emploi de ce matériau naturel, réinterprété de façon contemporaine. Ce matériau est écologique par essence, sain, isolant et local (un des plus vieux matériaux de couverture). Il évoque implicitement l'habitat traditionnel des bords de Loire et d'ailleurs.

Le béton est d’abord structurel, mais il participe également de l’ambiance intérieure générale, puisqu’il est laissé autant que possible apparent : sols en béton poli, murs et plafond en béton lasuré.

Matricé sur la partie basse à l'angle sud-ouest, il assure une pérennité et solidité de la façade vis-à-vis de l'espace public.

La lumière naturelle est un matériau à part entière. Elle pénètre le plus largement possible au cœur de l’édifice.

 

ORGANISATION INTERNE :

L'entrée principale du bâtiment se situe sur la façade sud depuis le boulevard de l'Estuaire. Clairement identifié sous le volume en R+5. Un accès secondaire (personnel et technique) est également possible depuis la façade Ouest, rue de la Candiserie. L'entrée du parking se situe à l'angle nord-est, sur la place de la République.

Le hall est le centre de la composition, la rue verticale son axe. Cette dernière est l'élément essentiel d'identification depuis le hall et d'articulation entre les services. Une colonne vertébrale centrale, faite d'espaces techniques, de services et de circulations, est contournée par une circulation desservant les bureaux dont l'organisation spatiale est simple évolutive et fonctionnelle. Seul le Rez-de-chaussée est spécifique puisqu’il s’ouvre largement sur l’espace public, ainsi que sur un patio.

Entre neuf et ancien, le projet assure les liens : Intégrer un équipement dans l'alignement urbain ; Assurer à la fois signal, repère et continuité ; Relier deux espaces urbains : la Place de la République et le boulevard urbain.

Partenaires

Ce bâtiment est visible dans les balades suivantes