L'application multi-supports pour vous faire vivre l'expérience

SITE WEB - TABLETTE - SMARTPHONE

Habitation

Nativ OriginAgence ANMA

Construit dans l’idée d’un hangar habité, Nativ Origin propose des logements, des commerces et un jardin couvert – tout pour le confort de ses habitants.

Description

L'habitat écologique

Nativ Origin est un bâtiment dans le style industriel caractéristique des Bassins à flot, répond à tous les besoins contemporains : solutions écologiques de ventilation et d’énergie solaire, espace vert commun partagé et une architecture marquée.

 

Je me dirige vers ce block de bâtiments argentés brillant au soleil et contrastant avec la verdure qui l’entoure. Je remarque une forme intéressante des toits. Elle évoque plus de petites maisons individuelles que des logements de ville. Ces toitures en sheds sont couvertes par des panneaux photovoltaïques sur la partie sud et vitrées sur la partie nord pour ramener de la luminosité et de la légèreté. Les architectes ont pensé chaque détail de la structure afin de la rendre utile et esthétique.

 

Les paysagistes ont également réfléchi aux espaces verts et ont créé un jardin couvert en lien avec le bâti. Je remarque une particularité de cet espace avec une végétation verticale qui mène directement aux logements.

 

Le Saviez-Vous ? La chaleur du soleil captée par les toitures en panneaux photovoltaïques, produit l’énergie suffisante pour le chauffage des logements. 

Galerie

  • nativ_1920x1080-1.jpg
  • nativ_1920x1080-2.jpg
  • nativ_1920x1080-3.jpg
  • nativ_1920x1080-4.jpg
  • Maître d'ouvrage : Nexity Apollonia
  • Statut du projet : Achevé
  • Surface : 16608m²
  • Date de livraison : 2014
  • Coût des travaux : 15 M € HT
  • Mise en lumière : Oui
  • Matériaux principaux :

    Bardage métallique, panneaux photovoltaïques et toiture en sheds

  • Visitable : Partiellement

Le Regard de l'Architecte

Texte produit par l'agence Agence ANMA

Des espaces communs
Les deux corps de bâtiment de 10 mètres d’épaisseur chacun sont positionnés en vis-à-vis. Cette disposition dégage un espace central de 15.50 mètres de large destiné aux espaces partagés que sont le parc de stationnement au niveau du rez-de-chaussée et le jardin planté sur la dalle du niveau R+1 commun à tous les habitants. Une toiture en sheds, largement vitrée au nord et qui accueille des panneaux photovoltaïques au sud, couvre cet espace partagé. Ils sont traversants et orientés Est / Ouest. Leur distribution s’effectue par des coursives donnant directement sur le jardin. Quatre halls d’accès communs sont répartis sur les deux corps de bâtiments.

 

L'atrium, un espace inter-climatique
L’espace central est un atrium couvert et ventilé naturellement. En été, cette ventilation permet de maintenir une température de confort. Le jour, la chaleur est évacuée par de larges ouvrants situés sur les tympans tandis que la nuit, la ventilation de l’atrium est maintenue et l’espace profite de l’inertie thermique de la terre et des structures. Le volume d’air mis en mouvement et les inerties thermiques combinées de la terre et du béton atténuent les fortes variations de températures estivales. En hiver, on limite la ventilation de l’espace central pour accumuler la chaleur rayonnante du soleil captée par les toitures sud et diffusée par conduction vers l’intérieur. De même, le rayonnement solaire passant par les tympans permet un réchauffement des parois et de la terre végétale. Ces deux facteurs participent directement à la création d’un espace inter-climatique sous l’atrium. L’air chaud ainsi stocké est utilisé pour ventiler les logements. On limite alors les besoins de chauffage. Ce climat plus tempéré permet également de réduire considérablement l’isolation des façades donnant sur le jardin. La couverture de cet espace central permet donc d’obtenir un apport énergétique considérable. En effet, l’atrium devient un espace inter-climatique maîtrisé, au bénéfice du niveau de confort intérieur tout au long des saisons. De plus, les surfaces de toitures ainsi exposées permettent d’alterner des parties ouvrantes (au nord) qui assurent l’éclairement, la ventilation et donc la régulation de la température pour l’ensemble du projet, et des parties fixes (au sud) particulièrement favorables pour l’accueil de panneaux solaires.

 

Des toitures en shed
Composées dans la logique des hangars présents sur le site, les toitures sont une succession de sheds orientés nord/sud. Ces toitures accueillent des panneaux photovoltaïques sur des pans orientés au sud, certains éléments restent transparents. Au nord, les pans au-dessus du jardin commun sont vitrés. Les tympans orientés est/ouest sont équipés de ventelles manuelles également vitrées. Les toitures orientées au nord couvrant les logements sont métalliques.

 

Une végétation contextuelle
Le jardin couvert se développe sur une surface de 1500 m² environ. Sa végétation verticale, ses espaces « rencontre » et ses allées transversales menant directement aux logements font sa particularité. La forme végétale est influencée par le contexte du lieu et l’architecture des bâtiments. La végétation la plus haute se trouve au centre et serpente tout au long de la sente. La hauteur végétale décroît lorsqu’elle se rapproche des façades, passant d’un sous-bois à une végétation de lande en bordure de bâti. Des mouvements de terrain augmentent le volume de terre sous pied pour héberger les plus grands sujets. La température régnant dans l’espace interclimatique permet d'accueillir une végétation de climat tempéré et océanique mais également méditerranéenne. Un paillage agrémente les espaces entre les plants et maintient une certaine humidité au sol limitant aussi l’arrosage. Cette végétation participe à la mise à distance des logements par rapport aux circulations. Le jardin accueille en ses extrémités des espaces plus larges. Un belvédère au Sud permet d’ouvrir des perspectives sur les paysages environnants et autorise l’implantation de quelques jeux pour enfants en bas âge.

Bâtiments similaires

Ce bâtiment est visible dans les balades suivantes