L'application multi-supports pour vous faire vivre l'expérience

SITE WEB - TABLETTE - SMARTPHONE

Equipement public

Nouveau Gymnase Jean GachetLink Architecture

Un geste architectural dans le paysage du quartier Jacquard

Description

Le gymnase Jean Gachet s’implante dans le quartier Jacquard sur l’emplacement exact de l’ancien gymnase devenu trop vétuste pour accueillir du public. 

 

J’ai rarement observé un bâtiment aussi élégant. De l’extérieur, je distingue ce porte à faux qui est un balcon donnant sur le nouveau jardin Félix Thiollier. A l’intérieur, je suis impressionnée par l’espace et le volume déployé. Les effets de lumière apportés par des percées omniprésentes sont agréables et ne gênent jamais les sportifs. 

 

L’utilisation de matériaux bruts et nobles rendent à l’ensemble, des finitions d’une très belle franchise. 

 

Le Saviez-Vous ? Cet effet de relief sur la façade est rendu possible grâce à l’utilisation de l’aluminium extrudé disposé en calepinage.

Galerie

  • gyga_1920x1080_2.png
  • gyga_1920x1080_3.png
  • gyga_1920x1080_2.jpg
  • gyga_1920x1080_4.png
  • Architecte : Romain Chazalon
  • Maître d'ouvrage : EPA de Saint-Etienne
  • Statut du projet : Achevé
  • Surface : 2470m²
  • Date de livraison : 2016
  • Coût des travaux : 3.9 M €
  • Mise en lumière : Oui
  • Matériaux principaux :

    Acier, béton

  • Visitable : Partiellement

Le Regard de l'Architecte

Texte produit par l'agence Link Architecture 

Un volume élémentaire réactif à l’échelle du site. Entre centre ville et boulevard, le gymnase s’inscrit dans un projet global de requalification urbaine. Le programme impose la création d’un vide où prendront place les activités sportives (terrain de sport et mur d’escalade). Ce vide imposé par les usages sportifs dessine d’emblée l’épure volumétrique du projet qui se résume à un parallélépipède régulier implanté le long du boulevard. De cette contrainte, le projet cherche à rayonner au delà de ces propres limites physiques. L’échelle urbaine devient alors le moyen de ponctuer le volume principal et de l’ancrer dans le site et dans la ville. C’est ,par l’intermédiaire de fenêtres urbaines que le bâtiment oriente, repère, et articule ce nouveau projet urbain dans la ville. Ces fenêtres sont volontairement hors d’échelle, et s’expriment par des étirements ponctuels du volume principal. Axées sur des évènements urbains et paysagers existants (Jardin, grand Sequoia, crassier), elles deviennent prétextes à ouvrir les vues et favoriser la lumière naturelle.

Partenaires

Bâtiments similaires