L'application multi-supports pour vous faire vivre l'expérience

SITE WEB - TABLETTE - SMARTPHONE

Espace public

Place des Archives

Verdure et nature sont au rendez-vous sur la Place des archives à Lyon.

Description

Une atmosphère méditerranéenne

En sortant du tunnel qui relie la Gare de Perrache au quartier de Saint-Blandine, je me retrouve sur une immense place pavée. C’est la place des archives, dessinée par les paysagistes de l’agence HYL.

 

Ici et là, de longs bancs en béton sont disposés de manière rectiligne et sont accompagnés de jardinières fournies. Les plantations sont diverses mais les pins, grands arbres persistants, dominent l’espace et offrent un cadre méditerranéen à la place l’été comme l’hiver. Enfin, l’incroyable agencement des pavés en roche calcaire, typiquement lyonnaise, démontre d’un grand savoir-faire et me fait penser à de douces ondulations marines. 

 

 

Le Saviez-vous ? Afin de marquer les saisons et d’offrir un paysage varié tout au long de l’année, les paysagistes ont décidé de planter des iris bleues qui ne fleurissent qu’au mois de mai et transforment complètement l’espace. 

 

Galerie

  • place_des_archives_1920x1080-1.jpg
  • place_des_archives_1920x1080-2.jpg
  • place_des_archives_1920x1080-3.jpg
  • place_des_archives_1920x1080-4.jpg
  • Paysagiste : Pascale Hannetel
  • Maître d'ouvrage : Ville de Lyon
  • Statut du projet : Achevé
  • Surface : 6500m²
  • Date de livraison : 2015
  • Coût des travaux : 1.8 M€ HT
  • Mise en lumière : Non
  • Matériaux principaux :

    Jardin sur dalle ; programmation polyvalente et évolutive

  • Visitable : Oui

Le Regard du Paysagiste

Texte produit par l'agence H.Y.L

 

La place des archives est le premier espace public réalisé dans le cadre du projet urbain  Lyon Confluence. 

Partie d’un vaste dispositif qui reliera le Rhône et la Saône à travers la presqu’île, c’est d’abord un vide, une respiration gagnée sur le tissu urbain, qui marque l’entrée du nouveau quartier au sortir des tunnels des voies ferrées. 

Sur ses franges, le tissu urbain s’est reconstruit progressivement : Archives départementales, nouveaux logements, nouvelle façade de la gare Perrache, qui génèrent des flux piétons importants, en tous sens. 

Parvis de gare, d’équipement public et d’université, la place est un lieu d’attente, de rencontre de repérage, qui s’offre aux éventuelles manifestations collectives. La composition d’ensemble préserve donc un espace dégagé au centre et en périphérie, afin d’assurer fluidité des parcours, lisibilité du bâti et polyvalence des usages. 

La surface est unifiée par un tapis de pavés calcaire posés en tresse, combiné à un granit ocre pour les secteurs plus circulés. Deux bosquets de pins offriront à terme leur ombrage aux parvis jardinés. 

La place est conçue comme un élément de stabilité : les matériaux de surface sont arasés, les arbres sont plantés dans un sol reconstitué suffisamment profond pour effacer toute perception de la dalle du parking-relais construit en sous-sol. 

Partenaires

Bâtiments similaires

Ce bâtiment est visible dans les balades suivantes